Isolation des combles perdus : Conserver la chaleur en hiver

Les combles perdus doivent absolument être isolés. Pour économiser quelques euros sur la facture de chauffage, certes, mais aussi pour le confort des résidents. D’ailleurs, en termes d’isolation de combles perdus, il existe plusieurs configurations : l’isolation par l’intérieur, l’isolation par l’extérieur, etc.

 

Les avantages d’une isolation performante

Lorsqu’on regarde de près les factures énergétiques des Français, le chauffage représente 60 à 70 % de leur consommation annuelle. C’est ce qui explique le fait que la majorité d’entre eux recherche le moyen le plus efficace pour réduire leurs consommations d’énergie, et pour réduire en même temps le montant des factures qu’ils doivent payer. Cependant, leur première erreur est de vouloir changer de fenêtre pour bloquer l’évasion de chaleur. De nombreuses études ont démontré que la principale source d’évasion de la chaleur était le toit. En effet, selon cette étude, 30 % de la chaleur d’une maison s’échappait par son toit, 25 % par ses murs, 13 % par les vitres de ses portes et de ses fenêtres et le reste par les sols. Il faut donc agir par ordre de priorité pour isoler de manière performante les bâtiments. Une isolation de pointe préservera l’intérieur des maisons des variations de température extérieures, en hiver, mais aussi en été, et par conséquent permettra une réduction des besoins en chauffages.

 

Les diverses techniques d’isolation

Dans une maison, la toiture est la principale zone de déperdition de chaleur. Une mauvaise isolation à cet endroit veut dire que 30 % de chaleur de la maison va s’envoler. Ainsi, les travaux de réaménagement doivent impérativement débuter par ce poste.

L’isolation par l’intérieur

Bien que l’isolation par l’intérieur soit une technique classique, elle reste la plus simple. En pratique, cette méthode consiste à poser des laines de verre ou des laines de roche entre chaque chevron et à recouvrir l'ensemble par une plaque de plâtre.

L’isolation par l’extérieur

Il existe aussi une technique d’isolation qui passe par l’extérieur du toit. En vérité, il s’agit de la dernière innovation en ce qui concerne l’isolation. Ce système utilise des plaques en mousse, fabriquées avec du polyuréthane, qui vont se poser sous les tuiles pour isoler la toiture.

Cette technique est très pratique étant donné que les travaux vont se dérouler depuis l’extérieur de la maison et ne perturberont pas la vie quotidienne des résidents. En outre, elle permet aussi d’optimiser l’espace habitable au niveau des combles. Toutefois, avant d’utiliser ce système, il faut bien vérifier si la charpente peut supporter le poids des isolants utilisé.

 

Comment optimiser l’isolation de ses combles ?

À l’heure actuelle, les solutions d’isolations ne se résument plus à la simple pose de plaque de plâtres, de laine ou de lambris, mais utilisent également des outils d’isolations qui peuvent filtrer et traiter l’air ambiant au niveau des combles. En pratique, ces outils sont capables d’absorber les impuretés présentes dans l’air qui circule. Il serait donc judicieux pour une personne asthmatique d’opter pour un système d’isolation qui propose ce genre d'option.

L’isolation des combles est un processus qui doit être complet. Elle doit répondre à des besoins thermiques, mais aussi des besoins phoniques. Les concepteurs des modèles d’isolation d’aujourd’hui proposent des systèmes performants tant au niveau thermique qu'au niveau phonique. C’est par exemple le cas de ces systèmes d’isolation placo-phonique : des plaques qui sont composées de laine de verre sur une face et de plâtre sur l’autre.

Devis d'isolation par un professionnel
Testez votre éligibilité