Quelles aides pour rénover son logement : CEE, CITE et éco PTZ

 

Rénover son logement est une question qui revient fréquemment sur le devant de la scène. Qu'il s'agisse d'un logement ancien que vous venez d'acquérir ou d’une envie de réduire votre facture énergétique, rénover votre logement au meilleur prix demande quelques recherches en amont. Il existe de nombreuses aides gouvernementales qui vous permettent d'accéder plus facilement à des travaux de rénovation énergétique. Voici un guide mis au point par nos soins pour vous simplifier la tâche et trouver rapidement les informations dont vous avez besoin.

 

Les Certificats d'Économies d'Énergies c'est quoi ?

 

Les Certificats d'Économies d'Énergies ou CEE sont nés en 2005 suite à l'engagement des politiques françaises à réduire la consommation d'énergie et émissions de gaz d'au moins 20% d'ici à 2020. Les prestataires énergétiques nommés « obligés », se trouvent dans l'obligation des réaliser des économies d'énergie (ou d'acquérir des CEE) sous peine d'être punis.

 

Ainsi, en réalisant des travaux de rénovation, vous pouvez bénéficier de CEE. Selon les travaux effectués et surtout l'économie d'énergie réalisée, vous aurez soit la possibilité de revendre vos CEE à des entreprises. C'est ce qu'on appelle communément « recycler » ses factures d'économies d'énergie. La valeur totale sera calculée sur la base du nombre de kWh cumac (kilowattheure cumulé et actualisé) que vos travaux auront permis d'économiser sur toute la vie de votre équipement. Pour accéder au marché des CEE vous aurez deux solutions :

 

- céder vos factures à un tiers qui dispose du nombre nécessaire de kWh cumac pour les revendre ;

 

- atteindre un total de 50 Gwh minimum (opérations standardisées) ou 20 Gwh (opérations spécifiques).

 

Les particuliers auront souvent du mal à atteindre ces minimums imposés et devront donc opter pour la première option. Passer par des structures de regroupement peut être une bonne solution.

 

Le Crédit d'Impôt Transition Énergétique : comment en bénéficier ?

 

En effectuant des travaux d'amélioration de la performance énergétique de votre habitation vous pouvez bénéficier du Crédit d'Impôt Transition Énergétique sous certaines conditions. Vous pourrez ainsi déduire une part des dépenses engendrées par les travaux à votre fiche d'imposition (15% ou 30% des dépenses selon la nature des travaux) sur une période de 5 ans.

 

Toute personne domiciliée en France souhaitant réaliser des travaux dans son habitation principale (construite depuis plus de 2 ans) peut bénéficier de cette aide. Le montant des dépenses ouvre droit au CITE à partir de :

 

- 8 000 € pour les célibataires ;

 

- 16 000€ pour les couples ;

 

- + 400€ par personne à charge supplémentaire.

 

NB : en 2019 le CITE ne sera plus un crédit d'impôt mais une prime qui sera éligible dès l'achèvement des travaux.

 

L'Éco-Prêt à Taux Zéro : le fonctionnement

 

L'Éco-Prêt à Taux Zéro est accordé à chaque propriétaire de logement ancien (datant d'avant 1990) souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique. Il faut qu'un minimum de deux travaux soient prévus dans le projet de rénovation pour bénéficier de l'aide. Les montants attribués sont plafonnés à :

 

- 20 000€ remboursables sur une durée de 10 ans pour deux travaux ;

 

- 30 000€ remboursables sur une durée de 15 ans pour trois travaux.

 

Il faut réaliser des « bouquets » de travaux. Un bouquet de travaux inclut au minimum deux travaux de rénovation qui touchent des catégories énergétiques différentes. On va par exemple entreprendre une amélioration de l'isolation des combles et l'installation d'une nouvelle chaudière. Pour bénéficier de l'éco PTZ vous devrez obligatoirement faire réaliser les travaux de rénovation énergétique par des artisans qualifiés Reconnus Garants de l'Environnement (label RGE).

 

Pour souscrire à l'éco PTZ il vous suffit de remplir le formulaire type téléchargeable sur le site internet du ministère du logement et de vous rendre dans un établissement bancaire muni des pièces justificatives de votre éligibilité. Une fois obtenu, vous disposez d'un délai de 3 ans à partir du versement du prêt pour entreprendre les travaux de rénovation.

 

Astuce : sachez que l'éco PTZ est cumulable avec d'autres aides comme le CITE, la prime énergie, les aides de l'Anah, etc.

Devis d'isolation par un professionnel
Testez votre éligibilité