Rénovation thermique pour une bonne condition de vie

L’isolation d’une maison est primordiale à la bonne régulation de la température intérieure, essentielle au confort du foyer. De nombreux habitats souffrent d’un système d’isolation inadapté ou dégradé, ce qui entraine de conséquentes déperditions thermiques, et donc économiques. La rénovation thermique permet de pallier à ces déperditions afin de retrouver un logement confortable, tout en évitant les factures énergétiques exorbitantes. C’est ainsi qu’au vu de ces multiples avantages, de nombreux ménages envisagent aujourd’hui la rénovation thermique de leur maison. Toutefois, pour mener à bien cette entreprise, il sera nécessaire de faire preuve d’organisation dans la réflexion de votre projet, et d’identifier les différentes solutions d’amélioration mises à votre disposition.

 

Comment reconnaitre un système d’isolation thermique défaillant ?

 

Inutile d’être un professionnel pour percevoir les indices notoires d’une mauvaise isolation au sein de votre maison.

La mauvaise répartition de la chaleur au sein d’un foyer est un des symptômes les plus manifestes d’une mauvaise isolation thermique. Tel est le cas lorsque vous ressentez un écart de température important entre les différentes pièces de votre maison.

Une isolation phonique de moindre qualité peut aussi être mise en relation avec une isolation thermique insuffisante.

La présence d’humidité, qui se traduit généralement par des traces de moisissures sur les murs, est également un témoin avéré. Par ailleurs, la froideur anormale des murs peut elle aussi être un indice.

De la même façon, le fait que l’air froid s’infiltre dans votre maison et que la chaleur s’échappe par la porte ou les fenêtres traduit une isolation qui fait défaut.

La liste n’est pas exhaustive. Néanmoins, si l’un des symptômes vous parait familier, il est peut-être temps de songer à la rénovation. Au préalable, il sera judicieux de faire réaliser un diagnostic de performance énergétique qui permettra de certifier la défaillance de votre système d’isolation. Si tel est le cas, ce diagnostic vous informera des faiblesses énergétiques auxquelles remédier au sein de votre logement. A savoir que certaines aides peuvent vous être attribuées pour financer la rénovation thermique de votre maison en fonction des travaux envisagés, et des critères auxquels vous répondez.

 

Quels sont les avantages d’une rénovation thermique ?

 

Il existe de multiples raisons de revoir le système d’isolation thermique défaillant de votre logement.

Le confort en est une des plus convaincantes. La maison est le refuge où chacun cherche confort et réconfort en toute saison. Or, ce refuge peut vite devenir source de grande incommodité en cas de système d’isolation thermique défaillant. Votre logement n’est pas suffisamment isolé des températures extérieures, ce qui altère inévitablement votre qualité de vie. La rénovation n’est alors plus une option mais une nécessité afin de retrouver le confort exigé dans votre foyer.

Une isolation insuffisante peut aussi fortement altérer votre budget. Il semble opportun de rappeler que les frais de chauffage couvrent en moyenne plus de la moitié de la consommation énergétique des ménages français. Lorsque votre habitat est mal isolé, il n’est pas apte à conserver la chaleur, ni à empêcher le froid de s’y infiltrer. Et l’inverse durant l’été. Ce qui créait des déperditions énergétiques dont le coût sera susceptible d’affecter votre budget, et parfois de façon démesurée. Et lorsque l’on constate la hausse régulière des prix des énergies, la rénovation thermique semble être une alternative raisonnable pour parvenir à une économie considérable d’énergie et donc d’argent. En outre, la réduction de votre consommation énergétique sera aussi très appréciable sur le plan écologique. C’est d’ailleurs pour cela que l’Etat prévoit diverses aides et subventions afin d’aider les propriétaires à financer cette entreprise profitable à l’environnement.

 

Quelles sont les diverses techniques d’isolation thermique ?

 

Il existe diverses techniques d’isolation thermique. Chacune a ses avantages et ses inconvénients. Votre choix devra se porter sur la plus adaptée pour votre habitat.

L’isolation thermique par l’intérieur est la technique privilégiée en France. L’isolant est installé entre les murs et l’intérieur de votre logement. La mise en place ne nécessite pas forcement l’intervention d’un professionnel. Cependant, cette technique trouve sa complexité en cas de rénovation, et sera inévitablement synonyme de perte de surface habitable. Quant au budget à prévoir, il s’avère assez raisonnable.

L’isolation thermique par l’extérieur est une technique beaucoup moins courante en France. L’isolant se pose ici entre les murs et l’extérieur de la maison. L’installation est assez aisée, et cela même en cas de rénovation. Elle n’amoindrit pas la surface habitable contrairement à l’isolation par l’intérieur, mais nécessite un budget plus élevé. Cette technique d’installation est particulièrement intéressante en ce qu’elle s’avère très efficace en hiver comme en été, ce qui permet d’importantes économies d’énergie.

L’isolation thermique répartie consiste en le fait d’inclure l’isolant au sein même de la structure porteuse de la maison. Elle ne peut être mise en place qu’au moment de la construction et n’est donc pas adaptée à la rénovation de votre maison. Il existe deux sortes d’isolation thermique répartie : l’isolation répartie ossature bois/acier et l’isolation répartie dite « monomur ». La première concerne les habitats dotés d’ossature ou charpente en bois et métal. Il s’agit d’une technique très répandue et peu coûteuse. La seconde est assez particulière en ce que le matériau utilisé pour élaborer la structure est le même que pour procéder à l’isolation. Elle nécessite donc moins de main d’œuvre, mais sa mise en place est généralement onéreuse.

Il est à préciser que ces techniques d’isolation thermique s’accompagnent toutes d’une aide financière prévue par l’Etat.

Devis d'isolation par un professionnel
Testez votre éligibilité